jeudi 23 janvier 2014

Le grand bleu avec une chaussure noire

Un film de papa Hérisson. La musique est proposée par Far.
La Descente est toujours un moment complexe, à la fois rempli d'introspection et de doute –que va-t-il se passer aujourd'hui?– mais aussi d'une certaine sérénité, comme une sorte de rêve éveillé. C'est un parcours fait généralement de solitude. On progresse dans une obscurité oppressante et froide. Parfois, d'effrayantes créatures des abysses –des démons échappés des enfers peut être– vous frôlent. On s'accroche désespérément aux quelques lumières faiblardes balisant le trajet, la ligne de vie. Des lueurs à peine discernables à travers les paupières mi-closes. On ressent une sorte d'ivresse : la tête qui tourne un peu, l'esprit embrumé, les gestes lents et maladroits.
On a souvent l'impression de porter le poids du monde sur ses épaules, comme une pression considérable qui vous oppresse –on se dit parfois que l'on aurait mieux fait de rester au lit– et entrave vos mouvements. Aucune Descente ne ressemble à une autre : on découvre toujours des éléments nouveaux –sensations bizarres sous la plante des pieds, impression d'étouffer parfois, la vessie comprimée souvent... Sans compter les créatures vivantes que l'on peut croiser : indifférentes ou léthargiques le plus souvent, parfois affamées ou juste curieuses, rarement hostiles. Par moment, on traverse des zones plus froides –presque glaciales– et votre mince vêtement vous en protège à peine.
Sacré Rémy Gaillard, le voila qui va enquiquiner les pécheurs bretons déguisé en sardine maintenant!
Et parfois, on a des surprises étonnantes, comme la première fois que j'ai entendu le Chant. Ça n'est pas un chant au sens commun du terme : il n'y a pas de mélodie. Mais il s'en dégageait une poésie, et une mélancolie extraordinaires. Même Justin Bieber n'arrive pas à faire quelque chose d'aussi magnifique.
Oh, ne vous méprenez pas, ça n'est pas un chant humain, non ! Aucun être humain ne pourrait émettre ces sons étonnants : de longues plaintes s'élevant dans les aigus, suivies de grondements sourds, graves, à la limite de la perception auditive humaine.
Oui, je sais : avec tout ce liquide bleu, on se croirait dans une pub pour des serviettes périodiques...
Des sons d'une beauté surnaturelle, les chants d'une grande baleine grise d'un petit four micro-ondes : (je recommande de mettre le son, c'est étonnant)
video

Je ne pus m'empêcher d'ouvrir la bouche et de laisser échapper une exclamation :

–Punaise! Mais c'est pas vrai? C'était déjà assez dur de se tirer du lit. Après il a fallu descendre ce pu#### d'escalier dans le noir en esquivant les chats et leurs vomis. Arrivé en bas : traverser l'odeur pestilentielle de la litière qui se trouve sous l'escalier sans gerber, puis rentrer dans la cuisine glaciale vêtu d'un simple pyjama, avec la tête dans la pâté et les yeux collés. Et maintenant voilà que le micro-ondes se prend pour une baleine quand je réchauffe mon café! Bon sang, il est neuf ce truc! Il va déjà nous lâcher? C'est pas possible, j'ai pissé sur un totem ou quoi?

P.S. : soit VANINA a encore frappé, soit c'est un complot, car la cafetière vient de rendre l'âme. Ventrebleu! Une malédiction pèse sur mon café du matin!

4 commentaires:

  1. Tu peux tenter un désenvoûtement à la graisse d'oie sous les roulettes du plateau tournant peut-être...
    Pour la cafetière, par contre, je n'ai pas de parchemin de résurrection des tas de cendre... de ferraille... enfin j'en n'ai pas, quoi.
    (si c'est bien une malédiction, tu devrais bientôt voir tes réserves de café pourrir et te contraindre à passer de la chicorée sauvage dans une chaussette pour avoir un quelconque breuvage matinal, enfin si le marabout qui t'a maudit est consciencieux, bien sûr)

    RépondreSupprimer
  2. quel suspense !!
    mais heu.... il fait effectivement des bruits bizarres votre micro-ondes ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... étonnamment, c'est pas tout le temps, c'est par périodes. Je ne suis pas mécontent d'avoir réussi à l'enregistrer.

      Supprimer
  3. Faut sauver Willy... ou le micro onde... ou le café ? Faut choisir :-p

    RépondreSupprimer