mercredi 19 novembre 2014

La vérité est tailleur, et mon tailleur est riche!

Donc la vérité devrait faire ma fortune.

Il y a quelques jours de cela, Sabine et associés a lancé un truc de ouf sur sa page. Je ne suis même pas sur qu'elle se doutait de l'ampleur que ça allait prendre. Du coup, j'ai décidé de prendre le train en marche et de vous révéler...

10 choses que vous ne savez pas sur moi…

... et qui vont vous faire une belle jambe. Notons que si vous lisez un autre billet de cette série, ça vous en fera deux et ça vous économisera le chirurgien esthétique, vous permettant ainsi d'aller vous la péter sur le dance floor en minijupe ras-la-touffe avec une paire de gambette à rendre Adriana Karambeu verte de jalousie. On dit merci qui?
Merci papa Hérisson!

Allez, on s'accroche bien à l'élastique de son slip, c'est parti!

1– Je ne supporte pas les objets pointus (même juste vaguement pointus : stylo, doigts, menton de frère Bogdanov, etc...) en direction de mes yeux. C'est phobique.
Ok, je vais plutôt regarder les yeux hein...

2– Enfant, j'ai été traumatisé par un épisode de "L'amour du Risque", dans lequel une psychopathe amoureuse de Jonathan tentait de tuer Jennifer à grand coups de couteau de cuisine king size. J'en ai longtemps fait des cauchemars.
Une série qui fait peur!

3– Je souffre du mal des transports depuis aussi longtemps que je me souvienne : les trajets en voiture ont toujours été ma hantise. Bizarrement, je n'en souffre pas quand je conduis. Et depuis que j'ai passé mon permis, ça peut aller aussi quand je suis passager à l'avant et que je regarde la route comme si j'étais au volant. En revanche, si je suis à l'arrière ou que je détourne le regard (pour lire, consulter une carte, râler contre les gnomes qui foutent le dawa à l'arrière, ramasser un doudou tombé, etc...), c'est radical : je suis malade.
T'as pas pris ta cocculine?

4– Je ne peux pas saquer les dogmes. Un dogme, c'est une affirmation gratuite, non démontrée, mais considérée comme incontestable. C'est donc un concentré de bêtise, de stéréotypes, d'idées reçues, d’arrogance, et de refus du dialogue. Mon antithèse quoi! C'est vrai en religion évidemment, mais aussi en politique, en société, et même en science! Alors même que la science, par nature, devrait cultiver le doute et rejeter tout dogmatisme, c'est très loin d'être le cas et on y trouve sans doute autant de dogmes que partout ailleurs. Et ça, ça m'énerve un chouïa...
Viens là le dogme que je te mette ta raclée!

5– Petit, je rêvais d'être savant fou. Bon, j'ai déjà des chats et un petit pet au casque, il ne manque qu'un plan machiavélique pour conquérir le monde. Et des sbires. Plein de sbires. À moustache si possible, je trouve que le sbire à moustache ça a un certain charme désuet. Par contre, ne comptez pas sur moi pour me faire avoir par le premier James Bond venu : pas de plan foireux et super-compliqué pour me débarrasser de lui, juste la bonne vieille balle entre les deux yeux par un sniper à 800m. Fou peut être, mais stupide : non.
Les sbires, c'est essentiel. C'est important de savoir bien s'entourer...

6– J'ai adoré "Le pendule de Foucault" de Umberto Eco. Je l'ai relu plusieurs fois. Ainsi que l'ensemble du cycle de "Dune" de Franck Herbert, "Le Seigneur des Anneaux" de Tolkien et "Le secret de Ji" de Pierre Grimbert. J'ai lu "Twilight" aussi. Et je... je... j'ai bien aimé. Je suis désolé. J'ai honte.
Jacques Dessange aime ça.

7– On m'a déjà proposé de faire un casting pour de la télé-réalité, un truc de rencontres/séduction façon "L'amour est dans le pré" à priori. Ah ah ah! Même pas en rêve! Non sérieux, j'ai mis des gens à sécher dans mon grenier pour moins que ça... Bon, c'était pas à "moi" personnellement, la proposition s'adressait à tous les membres de l'association de Jeu de Rôle que j'ai la folie l'honneur de présider. C'est bien connu : tous les rôlistes sont de jeunes geeks, puceaux, qui rêvent de se mettre en couple avec une bimbo en plastique écervelée qui maitrise la compétence backstab au level 10. Ou pas, puisque plusieurs des membres de mon asso sont en couple, voire ont des enfants. Et on compte un gros tiers de filles. Fumble pour l'agence de casting donc...
"Aaaah, pas de chance Kévin... fumble sur ton jet de Séduction! Tu vas donc quitter l'aventure!"

8– J'adore apprendre des trucs par sérendipité. Et j'adore le mot sérendipité, que j'ai d'ailleurs appris par sérendipité il y a quelques années de cela. Je trouve d'ailleurs que la fonction "article au hasard" de Wikipédia est une excellente source de sérendipité.
Bon, soyons honnêtes, la plupart du temps on tombe sur un article juste chiant.

9– Si je devais choisir un superpouvoir, je ne choisirais pas de voler. C'est moisi, banal, et c'est un coup à se viander un avion ou se prendre un drone dans le croupion. La super-force non plus. C'est trop commun! Et puis ça fait vraiment pouvoir de gros bourrin peu subtil, sans compter que ça se révèle finalement assez peu utile à part pour frimer. L'invisibilité non plus : c'est juste un pouvoir de gros lâche ou de pervers de vestiaire. L'immortalité... bof, j'ai peur que ça me pèse un peu, surtout vers la fin. Le déplacement spatio-temporel (téléportation), ça pourrait être sympa, mais ça me semble quand même vachement risqué. Non, le truc qui me botterait, ça serait un pouvoir de glossolalie. Pas la maladie hein, juste la capacité à parler (et même lire et écrire) n'importe quelle langue! Parce que déjà franchement, en terme de frime c'est la classe internationale. Ensuite, ça permettrait de décrypter des écrits anciens et de percer leurs mystères. En plus, parler une langue, ça reste le meilleur moyen de comprendre une culture, et donc de vivre en paix avec les autres (ou d'insulter leur mère dans un langage inconnu), ce qui est tout de même grave cool. Enfin, si jamais des extraterrestres débarquaient un jour, je serais à l'évidence l'homme de la situation pour leur parler.
Mais tout super héros à sa kryptonite. La mienne, c'est le Skyblog.

10–Maman Koala craque pour l'acteur Jensen Ackles :
Je ne vois vraiment pas ce qu'elle lui trouve...
 Si cet homme me lit un jour, je tiens à ce qu'il sache que je le méprise cordialement. Mais d'une force !!!

Hum... bon... psssst! Pssssssssst! Sérieusement... comment tu fais pour le six-pack là? Parce que moi, j'ai beau essayer de gonfler les abdos, ça remue juste un peu le gras...

17 commentaires:

  1. l'illustration sur le mal des transports dès le matin, euh comment dire ? o_O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, mais non... rattrapez-vous sur l'illustration du n°10 ;)

      Supprimer
  2. Merci pour le mot "sérendipité" que je vais essayer de placer dans une réunion chiante.
    Je note que tu as réussi à t'arrêter à 10 :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j'aurais pu en faire plus, mais il faut savoir raison garder.. Et oui, réussir à placer "sérendipité", ça pète un max!

      Supprimer
  3. Chaque fois que je lis le mot fumble, je repense au magazine D&D dans lequel j'avais découvert ce principe : quand un archer décoche une flèche, il existe une infime probabilité qu'il se tire lui-même dans le cul (en faisant deux fois de suite un 1 sur un dé à vingt faces).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que tous ceux qui ont eu un jour un arc entre les mains savent pertinemment que c'est impossible. Quoique... la récente photo de Kim Kardashian me fait douter maintenant...

      Supprimer
  4. Après avoir survécu au Pendule de Foucault et aux 3 derniers tomes de Dune, tu peux lire Twilight sans honte, quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Précisons toutefois que je n'ai lu que les "Dunes" écrit par Franck Herbert. Pas ceux écrits par son fils (j'ai essayé mais ça me tombait des mains). Pour le pendule de Foucault, passé les 50 premières pages, en général je n'arrive plus à le lâcher.

      Supprimer
  5. Pour le mal de transport, bon, vraiment, c'était pas obligé l'illu si? lol
    Sérépendité et glossolalie, j'avoue que je me coucherai moins bête ce soir!!
    Et sinon, pareil pour le dogmatisme, ça me hérisse!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo, comme si c'était la première fois que je vous le sortais ce gif animé... :p

      Supprimer
  6. Je te rejoins sur le 1/ , raison pour laquelle les "écarteurs de paupières" dans le film "Orange mécanique" m'étaient impossibles à regarder (alors que dans le livre, ça passait mieux).
    Pour le 3/ : vous n'avez jamais vu quelqu'un cracher de la purée de pois cassés ou quoi? :)
    Pour le superpouvoir, autant dans un monde fictif j'ai plein d'idées, autant dans la réalité je n'en trouve aucun vraiment utile au jour le jour, à part peut-être ralentir le temps ou me passer de sommeil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En superpouvoir utile au jour le jour : le TOC ultime (TOC = Trouver Objet Caché), te permettant de mettre la main sur tes clés de voitures en quelques secondes, ou de savoir instantanément qui à lâché ce renard absolument immonde en sale de réunion afin de pouvoir le pendre par les tripes qu'il a manifestement pourries.

      Supprimer
  7. Moi j'ai pas le trop le problème mal des transports. Par contre j'ai un autre problème : j'ai envie de gerber dès qu'il y a un truc louche un peu dégueu (genre une crotte de nez qui pend, quelqu'un qui se racle la gorge, quelqu'un qui crache une glaire, et des images de vomis... merci beaucoup lol)

    La glossolalie alors là je trouve que c'est le top du top ! Je veux ce même super pouvoir. Les minions en sbires aussi ceci dit, ma vie serait un peu plus marrante haha.

    Et pour Twilight, c'est dingue, je suis fan. Je crois même que ce sont les derniers bouquins que j'ai lus. Après ça j'ai arrêté de lire des romans j'étais trop à fond dans l'histoire, je me mettais dans les personnages, j'en rêvais la nuit... bref, du grand n'importe quoi lol.

    Merci on te connait mieux maintenant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, mon p'tit gif de "L'exorciste", il vous a tous traumatisé :p

      En bouquins, j'ai attaqué les "Game of Throne". Il feront peut être partie de mes favoris bientôt, mais pour l'instant j'ai un peu de mal à me mettre dedans, bien que j'apprécie la série. C'est peut être juste parce que je manque de temps pour m'y plonger vraiment... bizarrement, j'ai idée que l'arrivée prochaine d'une nouvelle pensionnaire à 4 pattes dans le nid familial ne va rien arranger à mon problème de temps libre :p

      Supprimer
  8. On a au moins un point en commun : le premier...
    Même une cuillère dont le manche dépasse d'un plat me donne mal aux yeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rigolo ça... je me demande si c'est une phobie courante...

      Supprimer