vendredi 6 juin 2014

3 sera le nombre que tu compteras!

Il y a quelques temps de cela, la blogueuse Lise Desportes (qui tient l'excellent blog illustré Liliaimelenougat) a lancé (ou relancé) une polémique dans laquelle la violence des débats à relégué la question du Mariage pour tous au rang de banaledispute de cour de récré.
D'un autre coté ça n'était guère difficile puisque cette question était effectivement du niveau d'une dispute de cour de récré, avec des arguments du style :
–T'as pas le droit de te marier avec un autre garçon/une autre fille!
–Et pourquoi?
–Parce que!

Mais revenons à nos moutons.
Le débat initié par Lise était en train de tourner court, et une nette majorité se dégageait en faveur du 2 au détriment du 1. Mais vous commencez à me connaître, je suis plutôt du genre iconoclaste. Je ne pus donc m'empêcher d'intervenir dans le débat en jetant un pavé dans la mare :  3, ni plus ni moins. Je sais, c'est un parti pris audacieux quand on sait que cette question n'est peut être pas étrangère à pas moins de trois guerres entre la France et l'Allemagne, dont deux virèrent au conflit mondial. D'un autre côté, comment ne pas en vouloir à une nation capable de produire ceci :
video

Je crois sincèrement qu'il est vital de défendre farouchement ses valeurs dans un tel débat, et de faire triompher le bon sens et le bon goût contre l'obscurantisme. Alors oui, je maintiens mon affirmation : pour faire un bon hachis Parmentier, il faut faire 3 couches. Même les livres sacrés le disent :

video

La présente note est donc destinée à appuyer mon propos en vous présentant des arguments sérieux. En l'occurrence amis lecteurs, je vais vous révéler un secret qui ne se transmet dans la famille Hérisson que de père en fils, par une nuit de pleine lune au pied d'un chêne millénaire.
Bon, pour le problème de filiation, je ne peux pas faire grand chose hein...
Mais comme je ne peux pas décemment trahir ainsi un secret de famille, la recette que je vais vous présenter est en fait une variante :
Le Hachis Parmentier de Patate Douce

Testée avec succès chez nous, cette recette aussi saura régaler vos papilles. Voyons donc ce qu'il nous faut pour la réaliser.

Ingrédients (pour 6 personnes)
  • pleine lune (facultatif)
  • chêne millénaire (facultatif)
  • fils (facultatif)
  • 1kg de patates douces
  • 600g de viande de veau (ou d'autre chose, mais le veau se marie bien avec la patate douce)
  • 100g de mimolette + rappe à fromage
  • sel, poivre, épices, ail, échalotes, fines herbes et persil frais
  • huile d'olive
Outre son goût légèrement sucré, qui rappelle un peu la carotte, la patate douce est un légume très intéressant sur le plan alimentaire et diététique. Elle possède en outre un meilleur rendement que les céréales en culture, et ses feuilles peuvent être également consommées comme des épinards, contrairement à celles des pommes de terre qui sont toxiques. Il parait en plus que c'est assez facile à repiquer pour en produire dans son jardin... faudra que je teste.
Préparation (environ 1h)
  • déshabiller et laver les patates douces : c'est comme les gnomes, comme elles ont joué dehors, elles sont un peu crades
    La photo ne rend pas justice à la belle robe orange de la patate douce.
  • les débiter en petites dés et leur proposer un sauna gratuit pendant environ 20 minutes
    Au cuit-vapeur, ou à la cocotte hein... pas de préférence.
  • pendant ce temps, se débarrasser du cadavre planqué chez vous hacher votre viande si elle ne l'est pas
    Bon là c'est du porc et non du veau. C'était moins cher. Mais ça fonctionne tout aussi bien.
  • hacher une échalote (deux si elle sont petites) et deux gousses d'ail. Les échalotes vont tenter de vous tirer des larmes pour vous apitoyer : restez fermes! Sinon c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
    Passé au hachoir à viande.
  • couper fines herbes et persil. Non, aucune blague, ça serait un peu facile...
  • dans un wok ou un fait-tout, faire revenir la viande avec l'ail et l'échalote dans un filet d'huile d'olive : attention à ne pas la faire trop cuire : elle doit être encore rosée car elle terminera sa cuisson dans le plat. Y adjoindre les fines herbes et le persil. Saler et poivrer. Ajouter quelques épices à votre goût. Pour résumer : une ambiance chaleureuse, de la viande fraiche, des trucs qui piquent les yeux, de l'herbe et des poudres diverses... ça doit ressembler à ce qui passe dans l'autocar de tournée de Justin Bieber.
    A ce stade de la préparation le degré de cuisson doit être : "juste pas assez cuit".
  • passer les patates douces au presse purée. Vous pouvez y ajouter un petit peu de lait, ou de lait végétal, mais ça n'est pas obligatoire.
    Opération : Presse-Purée!
  • dans votre plat, disposer une première couche de purée
  • disposer une couche de viande
  • disposer une seconde couche de purée
  • rapper la mimolette et la disposer en surface
    Non toujours pas de chatons dans mes gifs animés. Mais vous pouvez imaginer que la viande hachée est du chaton si ça peut vous faire plaisir...
  • enfourner à 180° (thermostat 6) pendant environ 25 minutes
Nous avons donc bien trois couches! Cette disposition permet à la viande de rester tendre, et de ne pas se dessécher, tout en permettant aux arômes des herbes et épices de se diffuser de façon optimale. Et ça, c'est le secret d'un bon hachis parmentier.


4 commentaires:

  1. Il chante bien, hein, le Günther ?
    Et les nanas du sunshine aussi... Si, si !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une amie qui m'a fait découvrir, il y a quelques années. J'en ai encore des paillettes dans les yeux...

      Supprimer
  2. "Bon, pour le problème de filiation, je ne peux pas faire grand chose hein..."
    Mais pour le chêne, je veux bien planter un gland, et dans cinquante ans, nous pourrons commencer à nous asseoir en dessous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme le dit le dicton : "N'oublie pas qu'avant d'être devenu un grand chêne, tu as été un petit gland."

      Supprimer