samedi 12 mai 2018

L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule...

Punaise! Ce qu'il est poussiéreux ce blog! Faudrait que j'y passe plus souvent quand même...

–Je ne vous le fais pas dire!

Dites donc! Je suis le proprio ici, je fais bien comme je veux quand même! Naméo! Bref, avant que je ne trouve quelques minutes pour vous narrer la suite de l'affligeante série Shannara, nous allons causer un peu de trucs plus triviaux, tels que :

  • biodiversité
  • bestioles à 6 pattes
  • métiers du bâtiment
  • survie du genre humain


Vous l'aurez deviné nous allons parler d'abeilles, et pour être totalement précis, d'abeilles maçonnes.

Avertissement liminaire : cet article ne contiendra aucune blague ni stéréotype pétris de beaufitude sur les portugais et les espagnols bien que nous parlions d'abeilles "maçonnes". N'insistez pas, c'est inutile. Merci.

Coucou!!!
L'abeille maçonne ? Est-ce pour faire construire votre terrasse au black sans hypothéquer un testiboule en frais de maçon? Pas du tout : c'est parce qu'on peut en adopter depuis la réussite du financement participatif sur Ulule de la BeeHome. L'objectif est double, voire triple :

  1. permettre de sauvegarder l'espèce
  2. favoriser la pollinisation de votre potager et de vos arbres fruitiers en particulier
  3. c'est très didactique : on peut les observer travailler

Le financement est clôt, mais vous pouvez commander une BeeHome sur le site abeillessauvages.fr. Et ça tombe bien, c'est ce qu'a fait maman Koala pour mon anniv'.

Bon, ok, mais pourquoi des abeilles "maçonnes"? C'est quoi la différence?

Bon. Quand on vous parle d'abeilles, je pense que la première chose qui vous vient à l'esprit, c'est ça :
Chouette! Du miel!
Logique puisque les humains s'intéressent en général à ce qui peut leur rapporter quelque chose, en l'occurrence du miel. Les abeilles mellifères (qui produisent du miel) sont des insectes dit sociaux. Elles vivent donc en colonies (les ruches) d'ouvrières asexuées sous la direction d'une reine, seule reproductrice du groupe si l'on excepte les quelques mâles destinés à la féconder. C'est donc un matriarcat.
Oui, le matriarcat, c'est cool.

Pour information, on a trouvé une abeille primitive fossilisée dans l'ambre datant de 100 millions d'années (période de l'apparition des premières plantes à fleur), et il existe des traces d'abeilles très similaires à celles que nous connaissons vieilles de 70 millions d'années. Ce qui veut dire que ces p'tites bébêtes volantes ont allègrement survécu à la grande extinction de la fin du Crétacé.

–La quoi?

La disparition des dinosaures si vous préférez.

Bref, si je résume, les abeilles mellifères fonctionnent en mode startup : la pédégère dirige les ouvrières qui ne comptent pas leurs heures pour :

  • fabriquer les alvéoles
  • collecter du pollen et du nectar
  • produire du miel et de la propolis
  • s'occuper des larves
Lorsque la ruche startup devient trop peuplée staffée, Jean-Michel de la compta prévient Jean-Paul des ressources humaines afin d'en aviser la pédégère lors d'une conf call avec quelques slides. Suite à un Benchmark, cette dernière décide alors de produire une nouvelle reine nommer un de ses cadres pour aller fonder une nouvelle franchise de la startup dans un autre open space histoire de disrupter un peu plus loin.

L'abeille maçonne, elle, est une abeille solitaire...
Lucky Bee, l'abeille qui bzzzzz plus vite que son ombre.
Solitaire, ça ne veut pas dire qu'elle pratique l'onanisme bande de petits fripons! Ça signifie que cette abeille là ne vit pas en ruche travaille pas en startup, mais fait dans l'autoentrepreneuriat. Pas d'ouvrière, de soldates, de reine, etc... chaque abeille maçonne est une femelle ou un mâle complètement sexué•e (comment j'te place le point médian pour l'écriture inclusive tavu!), produisant ses œufs et sa propre lignée génétique. L'abeille solitaire, c'est un peu le punk à chien zadiste des abeilles.

Comme ses cousines les abeilles mellifères, l'abeille maçonne passe une bonne partie de son temps à récolter du pollen et du nectar, pollinisant ainsi les plantes environnantes (ce qui permet par exemple aux arbres fruitiers de produire des fruits à partir de leurs fleurs : sans insecte pollinisateur, pas de fruits). En revanche, elle ne produit pas de miel.

A l'état naturel, l'abeille maçonne s'installe dans un petit studio insalubre tunnel (bois creux ou autre), à proximité d'une source de nectar et de pollen, ainsi que d'une réserve de boue ou d'argile. Une fois le lieu choisi, elle stocke du pollen et du nectar dans ce tunnel, y pond un œuf, puis bouche l'entrée en fabriquant un mur de boue pour protéger sa future progéniture. Au bout de 2 à 5 semaines (dans de bonne conditions de température), l’œuf éclot et la larve s'empiffre alors la réserve de nectar à sa disposition avant de tisser son cocon en vue de sa transformation en abeille adulte (en une quinzaine de semaine théoriquement, mais elle restera en cocon durant l'hiver : les insectes ont en effet le sang, enfin l'hémolymphe, froid et sont donc inactifs en hiver, on dit qu'ils tombent en diapause).

Les suisses à l'origine de la Bee Home proposent donc tout bêtement de vous envoyer un petit abri à abeilles dont la partie centrale, amovible, est constituée de tubes de bambous parfaitement adaptés aux abeilles maçonnes.
HLM pour abeilles

Ils vous fournissent également un tube contenant une vingtaine de cocons, prêts à éclore lorsque la température est adaptée. Dès lors, les p'tites bébêtes vont passer leur temps à bzzzbzzzter dans le secteur pour collecter du nectar et construire des murs dans leur demeure.
Sur cette photo, on voit distinctement Mireille, abeille maçonne, visiter un appartement disponible tandis que deux autres sont déjà murés.
Cerise sur le gâteau : l'abeille maçonne ne pique pas (bon, théoriquement la femelle a un petit dard, mais faudrait vraiment la faire ch... pour qu'elle s'en serve, et la piqûre serait sans gravité) et ne s'intéresse ni à la nourriture humaine, ni aux boissons sucrées.

Très intéressant à observer, on peut les voir monter leurs murs au fur et à mesure : chaque tube va accueillir plusieurs chambres successives, dont on peut observer le colmatage petit à petit.
On peut observer ici Jean-Luc de retour du Leroyrama le plus proche avec son chargement de parpaings

Alors certes : la BeeHome n'est pas donnée. Du coup, ses créateurs (suisses) proposent actuellement en financement participatif la BeeBox pour une somme plus raisonnable.  En gros, c'est comme la BeeHome, mais sans l'armature de protection qu'il vous faudra éventuellement bricoler vous-même (ce qui ne devrait pas être trop compliqué si vous êtes un minimum bricoleur) : vous avez juste la boite de logement centrale. Il reste encore 8 jours pour participer à ce crowdfunding, donc n'hésitez pas, c'est l'occasion.


Des questions ?

Oui, moi : est-ce que je dois déclarer mes abeilles maçonnes à l'urssaf?
►Ça dépend : si votre "abeille" est en train de couler une chape maigre et se nourrit de sandwichs jambon-beurre, je vous le recommande oui...

Elles ne font même pas de miel? Ça ne serait pas un peu des grosses feignasses vos abeilles suisses là?
►Franchement? Elles n'ont pas la sécu, ni les congés payés et font tout le boulot toutes seules (autoentrepreneurs je vous dis!)... alors bon, elles n'ont pas vraiment le temps de buller m'voyez...
"–Oui, bon, bah, j'm'accorde une tite pause quand même..."

C'est quoi l'intérêt?
►Ça fait "bzzzzz". Ça pollinise vos plantes.

Des abeilles "sauvages"... elles seraient pas un peu anarchistes vos abeilles?
►Si. Carrément. C'est les punks à chien des abeilles. NDDL powaaaa!

Vous savez répéter "L'abeille coule" à 20 reprises très vite sans vous tromper?
►Oui. Fastoche. L'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule l'abeille coule.

Pourquoi soutenir un projet consistant à sauver des abeilles sauvages plutôt que des abeilles mellifères?
►Parce que c'est un beau PROJEEEEEEET!

Nan mé lé zinsektes onsenfou! sa serre arien! sa a plin de pate é cé dégueu!
►J'ai envie de dire...
Parce que selon une récente étude, en Europe près de 80% des insectes auraient disparu au cours des 30 dernières années. or, outre leur fonction de pollinisateurs sans lesquels l'approvisionnement en fruits et légumes risque de devenir problématique, les insectes forment aussi l'un des premiers maillons de la chaîne alimentaire : si les insectes disparaissent, leurs prédateurs disparaissent aussi... et ainsi de suite. Jusqu'à nous. Si si. Du coup, si on peut déjà en sauver quelques uns...

C'est quoi le rapport entre les abeilles et Papa Hérisson?
►J'aime les trucs qui piquent.

4 commentaires:

  1. Si le domaine des trucs caverneux c'est cavernicole, est-ce que le domaine des trucs qui piquent c'est quipicole ? (hips)
    (oui, oui, je sors... :D )

    RépondreSupprimer
  2. Voila un beau projet .. mais bon .. on peut aussi se faire un hotel a insecte ! J'ai fait ca avec mon fils ... et franchement c'est sympa ! Et pour les abeilles "maçonnes" on a juste fait qq trous dans des morceaux de bois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas le contraire :)
      Là, le projet est vraiment destiné aux abeilles maçonnes, et présente un intérêt pour les gens qui ont des cultures (vergers par exemple) à polliniser ;)

      Supprimer
    2. J'ajoute qu'à l'automne, on peut renvoyer la partie centrale de la structure pour que les cocons soient comptabilisés et déparasités :)

      Supprimer