mardi 21 avril 2020

Le con, finement, pour les nuls

Il ne vous aura sans doute pas échappé qu'en ce moment, c'est un peu le brol (en belge dans le texte, oui oui). Une sombre histoire de pangolin qui était un peu patraque ou je ne sais quoi...
La preuve ultime que le pangolin est un être fourbe et dangereux (n'oubliez pas le son)

Et du coup, on est passés à deux doigts de l'apocalypse, mais version robe de chambre et pyjama pilou plutôt que zombies, punknaught et tenue en cuir improbable.
Bande de zazous en tenues de cuir improbables chevauchant des punknaughts

Bon, par contre on est environ 3 milliards de blaireaux à être un peu coincés chez nous. Enfin, quand on en a un de chez nous évidemment... Bref, l'occasion rêvée de passer ses journées sur les réseaux sociaux, et donc d'y être confronté à ce que l'humanité produit de meilleur (parfois) et de pire (souvent). Difficile d'échapper par exemple aux traditionnelles théories du complot, qui accompagne à peut près tout événement qui... euh... non juste tout événement en fait.

Et pourtant, selon le principe de la biscotte de Papa Hérisson : de deux explications à un événement suspect, la connerie est toujours la meilleure. Michel Rocard l’énonçait de façon assez similaire :
Je cite Michel Rocard si je veux. Vous préféreriez Patrick Balkany?

Petit tour d'horizon des hypothèses fumeuses et autres théories foutraques que vous avez probablement croisé :

1. Macron a intentionnellement tardé à mettre en place le confinement afin de pouvoir passer des lois sécuritaires/ultralibérales et casser le code du travail, tout était calculé

Bon. Pour rappel, le gouvernement de Macron c'est ça :
Nous avons donc en 1 : Sibeth Ne-sais-pas-mettre-un-masque-c'est-trop-compliqué et Olivier le stagiaire, en 2 Michel de la compta, en 3 Christophe-in-love, et en 4 Oncle Fétide alias monsieur "aucun problème pour l'école en ligne, nos serveurs tiendront le coup sinon c'est la faute des vilains pirates russes"
Je ne sais pas vous, mais moi j'ai un peu de mal à imaginer cette fine équipe se réunissant en décembre ou janvier de la sorte :
"Manu : –Bon, il y a un vilain virus qui arrive. On pourrait prendre les mesures nécessaires dès maintenant mais...
Michel de la compta : –Attends Manu, si on on laisse un peu traîner et que ça fait des morts, les gens vont avoir la trouille...
Manu : –Et on pourra faire passer les lois qu'on veut! Mouahaha!
Christophe-in-love : –Patron vous êtes génial! Je vous aime!
Oncle Fétide : –Mais... et si les gens trouvent un moyen de se protéger? Masque, gel hydroalcoolique...
Sibeth : –Facile : organisons la pénurie de masque et de gel!
Christophe-in-love : –Pas si bête...
Sibeth : –Euh si, c'est bien moi...
Christophe-in-love : –Non je veux dire, c'est une bonne idée. Et en plus on confine tous ces idiots et on leur colle des amendes si ils sortent.
Manu : –Voilà. Non seulement on fait rentrer des sous dans les caisses...
Michel de la compte :–Je valide!
Olivier le stagiaire : –Et en plus, on coupe dans les dépenses des hôpitaux, comme ça non seulement ils ne peuvent pas aller se faire soigner, mais en plus on fait des économies!
Michel de la compte :–Je valide!
Manu : –Tu m'étonnes... et donc en plus, pendant ce temps, on fait ce qu'on veut sans risquer de manif'!
Christophe-in-love : –Patron vous êtes génial! Je vous aime!"

En toute honnêteté, je pense que la réunion était plutôt fin février/début mars et ressemblait plutôt à ça :
"Manu : –Bon, c'est la grosse merde, les chinois nous ont refilé leurs miasmes. Qu'est-ce qu'on fait?
Sibeth :–Bin, on n'a qu'à mettre des masques? Enfin bon, c'est pas facile à enfiler ces trucs là...
Olivier le stagiaire : –Pas possible, on n'en a plus. On avait coupé le budget...
Manu : –T'es pas en train de t'occuper du café toi le stagiaire?
Oncle Fétide :–Non, mais on va pas commencer à se mettre la rate au court-bouillon pour une grippette quand même? Et pourquoi pas fermer les écoles tant qu'on y est?
Manu :–Bin, puisque t'en parle...
Michel de la compta :–Ohla ohla ohla! Minute papillon! Avant de faire quoi que ce soit, je vous rappelle qu'il n'y a plus de fric dans les caisses...
Christophe-in-love :–Ah bon? C'est bizarre, j'ai pas eu de soucis pour mon budget drone, lacrymos et LBD...?
Manu :–Non mais ça c'est normal, j'avais glissé un mot à la compta...
Christophe-in-love : –Patron vous êtes génial! Je vous aime!
Sibeth :–Bon, mais alors on fait quoi? Et si on attendait juste? Ça va p'têt passer?
Michel de la compta :–Ouaih, je valide, faisons du rien, ça ne coûte pas trop cher..."

Et du coup, 15 jours après :

"Manu : –Bon, c'est la méga-giga-grosse merde. Les italiens tombent comme des mouches, et à Strasbourg ils sont en panique.
Sibeth :–Et si on attendait encore un peu... après tout...
Manu :–Oui, non, mais là ça serait très con. Limite, c'est déjà un peu tard là. Bon, on en est où sur les masques et le gel?
Olivier le stagiaire : Ah bah on n'en a toujours pas hein! Y avait pas le budget vous vous rappelez?  Mais j'ai fait le café par contre...
Manu :–Ah merde... on va se faire allumer là-dessus...
Sibeth :–On n'a qu'à dire que les masques ça ne sert à rien? De toute façon, c'est pas facile à mettre ces trucs là...
Michel de la comtpa :–Ah, au fait, Riester l'a choppé...
Manu :–Qui?
Michel de la comtpa :–Riester... le ministre de la culture!
Manu :–Je vois pas... d'façon, la culture on s'en bat les steaks, pour ce que ça intéresse ces gueux. Mettez leur un peu plus d'Hanouna, ils verront pas la différence.
Oncle Fétide :–Bon, mais du coup on fait quoi? On attend?
Olivier : Ça va pas trop le faire, les hôpitaux ne vont pas tenir le choc. Ils manquent de moyens...
Michel de la compta :–Tss ts tss. On ne dit pas "ils manquent de moyens", on dit "ils doivent apprendre à faire mieux avec moins". C'est de la gestion de budget, stagiaire!
Olivier :–Ok. Bah là ils vont pas trop avoir le temps de faire mieux, ça tombe comme des mouches...
Manu :–Quel bordel! Bon allez, on confine pour limiter la casse!
Michel de la compta :–Vous êtes conscients que ça va nous coûter une blinde?
Christophe-in-love :–On ne pourrait pas tester tout le monde? Et Enferm... confiner juste les malades?
Olivier :–On n'a pas assez de tests...
Michel de la compta :–Vous avez une idée de ce que ça coûte de tester tout le monde?
Oncle Fétide :–Confinement, mais... et la continuité pédagogique?
Manu :–On s'en fout, ils n'ont qu'à regarder de Funès, ça les rendra toujours moins cons que ce qu'ils sont... et on dira que c'est notre projeeeeeeet!"

Naturellement, je n'ai aucune preuve que ça s'est déroulé ainsi, mais la seconde hypothèse me semble nettement plus probable.
Ceci étant dit, ça n'est pas parce que ça n'était pas calculé AVANT, qu'ils n'ont pas décidé de profiter de l'occasion pour passer quelques lois à la con et casser un peu le code du travail. Histoire de ne pas laisser passer une bonne occasion quoi. En revanche, m'est avis que ça ne va pas passer crême comme ils l'espèrent par contre...

2. Le confinement ne sert à rien, le seul moyen de surmonter cette crise, c'est l'immunité collective

Scientifiquement, c'est tout à fait correct. Et d'ailleurs, certains pays comme la Corée du Sud, Taiwan ou l'Allemagne ont opté pour un confinement modéré et raisonné voire pas de confinement du tout. MAIS! Mais ce choix était associé à des mesures de test sérologiques (pour vérifier la présence du virus chez les personnes) et éventuellement à la géolocalisation de ces personnes afin de déterminer avec qui elles ont pu être en contact, et donc isoler ces personnes à risque. D'autre par, l'utilisation systématique de masque et de gel hydroalcoolique contribue à limiter le risque de contamination. Chez nous : rien de tel. Pas de masques. On les aura... peut être fin juin, on ne sait pas trop. En attendant, cousez-les vous même. Ça ne sert pas à grand chose en terme de protection, mais ça vous occupe.
Heureusement que Sibeth était trop jeune dans les années 80 pour l'épidémie de SIDA, sinon...
Le gel... bon, bin heureusement on a pas mal de producteur d'alcool en France. Du coup à défaut de "gel", des "solutions hydroalcooliques" ont été rapidement produites.
En France, on n'a pas de masque...
Quand aux tests... ils sont réalisés, disons, avec parcimonie. Donc : seule solution, confinement total. Enfin total... façon de parler...
De la cohérence, surtout de la cohérence!
Tant il est notoire que l'on peut se passer le virus entre amis ou en famille, mais PAS entre collègues. Non non. Hem. Bref.

Le confinement est donc destiné à empêcher les contaminations, et donc la propagation du virus.

–D'accord, mais ça s'arrête quand?

Et bien dans deux cas :
  • lorsque le virus n'est plus présent, c'est à dire quand il n'y a plus aucun porteur en mesure de contaminer le reste de la population. Ce qui est assez facile à savoir lorsque l'on fait des tests systématiques... euh... hem...
  • lorsqu'une part assez importante de la population (environ 70%) est immunisée, soit de façon naturelle (parce qu'ils l'ont choppé), soit de façon artificielle (vaccin). On parle d'immunité collective.
Puisque la France ne teste pas systématiquement, on ne peut donc compter que sur la deuxième solution. Et c'est là qu'on n'est pas le cul sorti des ronces car : le confinement vise à empêcher la contamination. Mais la contamination n'ayant pas lieu, l'immunisation non plus. Comme on n'est pas immunisés, on reste confinés. Et le confinement vise à empêcher la contamination...

Bon soyons honnête : primo, le but est avant d'éviter un engorgement des hôpitaux et en particulier des services de réanimation puisque les différents gouvernements depuis des années ont coupés les budgets et fermés des lits afin d'éviter une sur-mortalité due au dépassement de la limite d'accueil.
Et secundo, le confinement n'empêche pas totalement la contamination (car ce confinement n'est pas réellement strict, on l'a évoqué (les gens vont au travail, faire leurs courses, etc... et même en étant soigneux, le risque zéro n'existe pas). Mais il la réduit suffisamment pour que l'immunité collective mette des années à être atteinte. En d'autres termes, si le confinement est levé, même partiellement le 11 mai : c'est reparti comme en 14.

–Euh... mais du coup, c'est quoi la stratégie du gouvernement?

Bonne question. En ont-ils seulement une à part arrêter de creuser la dette? En admettant, ils tablent peut être sur un hypothétique vaccin permettant d'atteindre cette immunité, ou sur un traitement (chloroquine ou autre).

–Tiens justement, la chloroquine... c'est quoi cette polémique à la manque?

Et bien, c'est typique de la France, pays comprenant autant de sélectionneurs de foot que de virologues : chacun a son avis sur la question. Je précise que je me garderai bien de prendre partie pour ou contre Raoult et son fameux traitement. De ce que je comprends : le Dr Raoult, éminent infectiologue marseillais dit : "J'ai la solution tas de crétins, faut prendre un antipaludique (la chloroquine) associée à un antibiotique, c'est pas cher et ça marche!"

Ce à quoi d'éminents spécialistes pas marseillais répondent : "Naméo ça va pas de dire des trucs pareils, c'est pas validé scientifiquement, t'as fait tes essais comme un sagouin, y a même pas de groupe témoin, c'est ni fait ni à faire!"

Du coup l'éminent infectiologue marseillais leur répond : "Allez vous faire cuire le cul : je suis toubib, pas chercheur. Mon traitement fonctionne, je vais pas m'emmerder à faire tout un tas de tests à la con!"

Réponse des éminents spécialistes pas marseillais : "Wah l'autre hé! Comment il nous cause! Surement un filou qui a des liens avec Sanofi (NdPH : principal fournisseur de la chloroquine), et en plus son traitement il est pas testé et dangereux!".

Réponse de l'infectiologue marseillais : "Mais je vous merde! Mon médoc existe depuis plus de cinquante ans, alors franchement les risques, je pense qu'on les connais bien maintenant, ou alors c'est que les agences de santé sont pleines de branquignoles. En plus j'ai pas de lien avec Sanofi, et j'suis sur que c'est vous, bande de margoulins, qui tentez de me faire taire pour placer un médoc super cher en cours de développement d'un labo de vos copains et qui fera pleins d'effets secondaires!"

Et je vous passe les rebondissements à base de visite présidentielle ou autre. Bref : je ne sais pas si le traitement fonctionne, mais à priori le risque à l'utiliser étant assez modéré, on peut raisonnablement conclure que ça ne coûte pas grand chose d'essayer.

3. Le coronavirus est un virus artificiel né dans un laboratoire de Wuhan

Notons d'ailleurs que cette théorie compte parmi ses tenants le célèbre Luc Montagnier (co-découvreur du virus du SIDA en son temps). La vieillesse est un naufrage... A l'appuis de cette théorie, certains vont même jusqu'à noter la similitude entre le logo d'une entreprise chinoise (prétendument de Wuhan?) et celui de "Umbrella Corporation", entreprise fictive de l'univers des jeux/films "Resident evil" (célèbre film en 3D dont l'héroïne, Mila Jovovitch est en 2D) responsable de la dissémination d'un virus transformant les gens en zombie.
Ouvrez les œils! Nous sachons!
Et d'ajouter que "Corona" est l'anagramme de "Raccoon" (ce qui du reste est faux : il manque un "c"), rapport à la ville ou se passe l'action du jeu/film.
Dans le même esprit, j'ai vu passer cette vidéo :
C'est une sorte de lanceur d'alerte finalement : ce confinement nous rendra tous
vraiment très cons si nous n'y prenons pas garde.

Alors bon... comment dire? Déjà, si par quelque improbable raisonnement, un groupe d'intérêt ou un gouvernement envisageait de lâcher un virus mortel sur le monde dans le but de... on ne sait pas trop quoi d'ailleurs... je doute assez fortement qu'ils prendraient le risque de l'annoncer en affichant la couleur (ou en s'inspirant) dans une série télé, un jeu vidéo ou un film avec une actrice issue de l'écurie Besson.

Disons que quand tu montes un complot super secret destiné à conquérir/détruire le monde, tu fais preuve d'un minimum de discrétion. Sinon c'est que tu es complètement con, et donc que ton complot va merder.

4. Les gouvernement totalitaires comme la Chine s'en sortent mieux, il faut mettre en place un gouvernement mondial fort, et le tracking!

Bon, il n'est pas certain que la Chine s'en soit si bien sorti que ça. Il y a quand même des doutes sérieux sur leurs chiffres de mortalité. Par ailleurs, pour la mise en place d'un gouvernement mondial (je rassure au passage les conspirationnistes) ça n'a pas l'air de marcher des masses parce que pour le moment, les institutions internationales qui auraient éventuellement pu être les prémices d'un truc du genre (ONU, OMS, etc...) bah elles prennent cher avec cette crise.
Il y a deux types de personnes : ceux qui sachent, et ceux qui croivent. Donald, lui, il sache!
–Bon ok, mais la solution est peut être le tracking!
Le quoi?
–Le tracking!
Hein?Le quoi?
Non mais l'anglais, c'est pas une langue facile aussi
–Le tracking! La géolocalisation quoi!
Aaaaaah, le tracking! Non, mais ok, j'avais compris autre chose...
Si tu es assez âgé pour avoir compris ce calembour, alors c'est que tu fais partie des populations à risque...
Soyons clairs, il y a surement des services de renseignement qui font un peu pression pour mettre ça en place... non pardon, pour légaliser ça qui est déjà en place, mais il faut considérer deux petites  choses :
1/ collecter des données de géolocalisation c'est bien joli, mais encore faut-il savoir les exploiter. Vu la quantité de données, l'analyse est complexe, et ces données sont difficilement exploitables pour prévenir des épidémies
2/ géolocaliser si vous ne pratiquez pas de test de sérologie systématique c'est un peu comme pratiquer la chasse à la palombe, en forêt, à la mitrailleuse Gatling...
–Petit petit petit...
... c'est à dire que vous avez autant de chance de transformer une palombe en steak tartare, qu'un cycliste ou une twingo. Surtout vu le degré d'alcoolémie du chasseur moyen. D'autant qu'une fois la cible transformée en viande hâchée, la différence entre une palombe et un conducteur de twingo (voir un pneu de twingo) n'est pas très sensible...

Or, dans notre beau pays, on ne peut pas dire qu'on a pratiqué le test massivement, loin de là. Et c'est donc bien là que la sortie de confinement va poser soucis... (cf point n°2).

5. Et si tout ça c'était un complot pour qu'on arrête de parler de la bite à Grivaux?

Bien joué Benji!
Euh... j'ai pas vraiment d'arguments. Ceci étant, un pensé pour Benji, en confinement avec sa femme à l'heure actuelle. Les parties de Uno en famille vont être douloureuses...
Ça va piquer un peu

Aucun commentaire:

Publier un commentaire