Après-rasage maison

Vous allez me demander pourquoi fabriquer son après-rasage soi-même plutôt que de bêtement l'acheter tout fait, testé par des savants fou rescapés du programme "Paperclip" après la guerre dans des labos secrets sur des anus de petits animaux trop kikinous comme des hamsters ou des lapinous jolis?
Kiki, le lapinou joli, va prendre cher dans quelques minutes...
–Pourquoi fabriquer son après-rasage soi-même, plutôt que de bêtement l'acheter tout fait?
–Vous éludez une partie de la question, mais je me doutais que vous alliez me le demander... Je dirais qu'il y a deux raisons principales :

  1. parce que je le peux (et que du coup, c'est quand même grave la classe de dire qu'on fabrique soi-même son après-rasage)
  2. parce qu'au moins, je sais ce que je mets dedans


Nota Bene : ça ne vous empêche pas de tester vos recettes sur l'anus de petits animaux kikinous comme des hamsters ou des lapinous jolis ou des chatons aux grands yeux humides dans le labo secret aménagé dans votre cave... bien que je soupçonne que ça soit plus où moins illégal (moins le côté labo secret que l'histoire du test sur les animaux kikinous), ce qui peut entraîner pour vous des conséquences dommageables allant jusqu'à l'emprisonnement (ce qui nous ramènerait alors à des histoires de produits d'hygiène –comme des savonnettes par exemple– et de tests sur des anus, mais pas celui de petits animaux kikinous en l’occurrence...).
Moustache le chat, après le troisième test impliquant un gel à base de LSD.
Gardez bien une chose à l'esprit : votre peau n'est pas étanche. C'est pour ça que lorsque vous appliquez une pommade, celle-ci à un effet. C'est aussi le principe des poisons de contact : une substance que vous appliquez sur la peau va passer, en plus ou moins grande quantité, dans votre organisme. A partir de ce principe, certains disent qu'il vaut mieux éviter d'appliquer sur la peau quelque chose que vous ne mangeriez pas (on retrouve ce credo frequemment sur les sites qui promeuvent les cosmétiques naturelles maison). Sans forcément aller aussi loin, encore que cette idée ne manque pas d'un certain bon sens, je me contenterai de prôner l'idée simple qu'il est préférable de limiter le nombre d’éléments allergènes/irritants/toxiques/etc dans notre environnement.

La recette que je vous propose, et que j'utilise actuellement, part de ce postulat, puisque chacun de ses constituants est comestible (même si je ne suis pas persuadé des qualités gustatives de l'ensemble). Le résultat est très réussi à mon humble avis : agréable en terme de texture, elle apaise très efficacement le feu du rasoir, pénètre vite, sans laisser de trace et a une odeur sympa. De plus, elle laisse la peau très douce.

Voici les ingrédients pour environ 100mL (N.B. : les prix sont donnés à titre indicatif parmis les produits proposés par Aroma-Zone sur leur site internet à l'heure où j'écris ces lignes. Je précise que je n'ai aucun lien ni accord commercial avec eux, vous pouvez aller voir ailleurs pour trouver votre bonheur) :

►70mL de gel d'Aloe Vera (6,90€ les 100mL en bio)
►20mL d'huile de Jojoba (1,25€ les 10mL en bio)
►1 cuillère à café de beurre de karité (4,50€ les 100mL en bio)
►6 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée –Mentha piperita– (3,50€ les 10mL en bio)
►6 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie –Lavendula angustifolia– (5,90€ les 10mL en bio)
►6 gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé –Melaleuca alternifolia– (3,50€ les 10mL en bio)
►12mL de vodka (comptez 8 à 10€ la vodka premier prix)

En l'occurence, on s'en tire pour environ 40€, ce qui est cher pour un après-rasage me direz-vous (mon baume de chez Hommen™ me coûtait dans les 7-8€ pour la même quantité). C'est vrai, ceci étant :

  1. vous avez déjà peut être certains ingrédients chez vous, c'est toujours ça de moins à acheter
  2. certains ingrédients (en particulier les huiles essentielles) vous serviront à d'autres usages, le coût est donc à répartir sur les différentes utilisations
  3. le gros du prix est lié aux huiles essentielles, mais on en consomme très peu (35 gouttes = 1mL, je vous laisse compter...). Pour refaire de l'après-rasage, c'est donc essentiellement la base d'Aloe Vera et de jojoba pour laquelle vous aller devoir réinvestir. En partant sur de plus gros conditionnements pour ces derniers (tablons sur une dizaine de flacons de 100mL de produit final), on arrive à un prix moyen de 8€ environ, ce qui ne diffère guère du prix moyen des baumes après-rasage du commerce. Et là, on est en bio. Sur de plus grosses quantités, le prix baisse encore. Attention cependant, un fois ouvert, le gel d'aloe vera se détériore (il est donc conseillé de le garder au frais).

Petite explication rapide sur le choix des ingrédients : l'Aloe Vera a le double rôle de constituer la texture principale du mélange et d'être hydratant et cicatrisant. Le jojoba est hydratant, nourrissant et adoucit la peau. Le beurre de karité est anti-inflammatoire et favorise la cicatrisation. La menthe poivrée est anesthésique, antalgique, et antiprurigineuse (ça calme les démangeaisons). Accessoirement, vous pouvez utiliser cette dernière contre les maux de tête naissant, en massage d'une gougoutte sur les tempes (loin des yeux –et donc du cœur– car ça pique les yeux). La lavande vraie est antiseptique (elle est aussi un excellent anti-parasitaire : anti-poux, anti-mites... on peut donc en mettre une goutte dans son shampoing et son placard à vêtements). L'arbre à thé est anti-inflammatoire et calme la sensation de brûlure (elle est aussi anti-fongique et fonctionne donc très bien en massage sur les mycoses). La vodka... euh... bin c'est la base alcoolisée du mélange. Elle n'est pas indispensable, mais constitue un assez bon antiseptique, et contrairement à ce qu'on pourrait croire, ça ne pique pas trop à l'application. Et si jamais vous ratez votre recette, vous pourrez toujours boire pour oublier...

Concernant les huiles essentielles :

  1. vous noterez que j'ai donné les noms latins. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ça n'est pas pour faire mon kéké ou étaler ma science... En fait, il existe souvent plusieurs variétés d'une même plante dont on peut tirer des huiles essentielles, dont les propriétés ne sont pas exactement les mêmes. Ainsi, il existe plusieurs huiles essentielles de menthe. Si la Mentha Piperita est bien anesthésique, la Mentha Citrata ne l'est pas particulièrement... par contre elle est aphrodisiaque, et donc la confusion entre les deux risque de faire de vous une sorte de  loup de Tex Avery.
    "–Dominique, j'avais bien dit Mentha PIPERITA, pas CITRATA!"
    Le nom latin désigne une variété précise, et à ce titre, il évite toute confusion. J'ajoute que c'est une taxinomie internationale, ce qui veut dire qu'un belge, un québécois, un russe ou un argentin qui me lirait serait sur de trouver le bon produit sans risque de confusion. On privilégiera des huiles dites chémotypées, c'est à dire dont la composition a fait l'objet d'une analyse.
  2. certains vous diront que les huiles essentielles c'est de la foutaise de bobo-écolo qui coûte un bras. Mais la plupart des médicaments sont basés sur un extrait végétal... Les huiles essentielles contiennent des principes actifs, naturels mais actifs, ayant des propriétés tout à fait réelles.
  3. on en met très peu, car c'est très concentré.
  4. certains vous diront (même des pharmaciens, insuffisamment formé sur ce domaine spécifique parfois) que les huiles essentielles c'est dangereux à utiliser. C'est comme beaucoup de chose : ça dépend. Certaines huiles essentielles peuvent être plus ou moins dangereuses, ou avoir des effets secondaires (certaines sont dermo-caustiques –ça brûle la peau– et doivent être très diluées, d'autre hépato-toxiques –dangereux pour le foie– et ne doivent pas être ingérées). La plupart sont sans danger particulier (c'est le cas de celles utilisées dans cette recette) sous réserve de respecter les précautions d'usage et d'en utiliser de faibles quantités. N'hésitez pas à consulter un aromathérapeuthe ou un naturopathe : c'est leur domaine de compétence. Les fiches bibliographiques des huiles essentielles sont aussi très instructives.


Trêve de plaisanterie, voyons comment procéder pour faire le mélange.

Ce qu'il faut faire :

Etape 1 : prélever 1 cuillère à café de beurre de karité, et la faire fondre au bain-marie dans un récipient propre (je vous conseille de l'avoir stérilisé à l'eau bouillante avant)
Etape 2 : mesurer 70mL de gel d'aloe vera et 20 mL d'huile de jojoba (perso, j'utilise une éprouvette graduée, on en trouve en plastique sur Aroma-zone par exemple à un prix modique, mais si vous êtes nostalgique de la verrerie de vos TP de chimie au lycée, sachez que Jeulin et Pierron, qui fournissent l'éducation nationale, vendent aussi ces articles aux particuliers sur leur site).
Etape 3 : mélanger le karité fondu, l'aloe vera et le jojoba (idéalement au fouet, stérilisé lui aussi)
Etape 4 : ajouter les huiles essentielles
Etape 5 : ajouter la vodka
Etape 6 : agitez vigoureusement (le faire également avant chaque usage) et conserver au frais

Ce qu'il ne faut pas faire :

Etape 1 : faire bouillir de l'eau
Etape 2 : se verser un verre de vodka pendant que ça chauffe
Etape 3 : stériliser les récipients et accessoires dans l'eau bouillante
Etape 4 : boire le verre de vodka
Etape 5 : prélever 1 cuillère à café de beurre de karité, et le faire fondre au bain-marie
Etape 6 : se verser ensuite 2 verres de vodka et les boire
Etape 7 : mlesurer 70mL de gel d'aloa rêvé –non– d'allo c'est Vera. Hi hi hi. Bon. Verser le truc dans le répicient.
Etape 8 : arrêter de r'goler bêtement. Se reversir un verre de vodka. Uh uh uh!
Etape 9 : server–non– verser du bojaja dans le récienpit.
Etape 10 : brendre la vouteille de bodka et s'enfiler une bonne rasade
Etape 11 : dessiver les clafons d'uilzessentielles. Gompter les couttes. Une, quatre... deux... zut, c'est gombien déjà?
Etape 12 : Burée! Za goule pas! Rhaaa!
Etape 13 : R'tirer le gompte-couttes et verzer comme za
Etape 14 : voire un coup de bodka au goulot et berser le reste dans le ricepient
Etape 15 : secouer le renci... le ricen... le truc
Etape 16 : se rendre compte qu'on a oublié de boucher avant de s'couer et qu'on en a fichu partout
Etape 17 : brendre un fichon et 'sayer d'ettuyer ses choconneries
Etape 18 : se péter la gueule à cause de l'huile de jajabo
Etape 19 : rester par terre, c'est aussi bien comme ça.
Etape 20 : finir la mouteille d'voska
Etape 21 : ramper jusqu'au lit, et dorbir 24h
Etape 22 : aller se raser le lendemain matin, en pestant qu'on a pas d'après-rasage, avant de nettoyer son bordel de la veille

29 commentaires:

  1. Hips !
    Si un jour je vois passer une recette de parfum, je prends !

    Non pas que cette recette--ci ne sente pas bon, mais, bon, je ne mets jamais d'après rasage...
    À moins que la texture de ce produit ne soit assez liquide que pour passer pour un after-chèvre ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je viens de poster un article sur le rasage en demandant des idées pour de l'après rasage et votre dame m'envoi ici, parfait :)
    Je ne suis pas encore à l'aise avec les "cosmétiques" fait maison, mais cette recette semble à porter :) Merci pour tout le détail, je vais peut etre me lancer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour :)
      Je viens de lire votre article : intéressant en effet. Nos démarches se ressemblent ^^
      Pour ma part je suis très satisfait de mon après-rasage, et je modifie la recette de temps à autre (un peu au grès des ingrédients disponibles aussi, il faut bien le dire) : huile de coco au lieu du beurre de karité, huile d'avocat ou de pépin de raisin au lieu du jojoba... je joue aussi un peu avec les HE pour modifier le parfum. Je conserve juste les proportions (attention quand même avec les HE, certaines peuvent être dermocaustiques ou photosensibilisantes, mieux vaut s'en assurer avant).

      Supprimer
  3. Salut, avez vous une idée pour remplacer l'huile essentielle d'arbre à thé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour :)
      Ouch! Pas évident car le Tea Tree a des vertus très intéressantes... Je dirais un mélange : menthe-poivrée (rafraîchissante et apaisante) + lavande vraie (cicatrisante). Et/ou éventuellement du patchouli, qui possède également d'intéressantes vertus... par contre l'odeur de ce dernier peut gêner : certains l'aiment bien (c'est mon cas), mais d'autres ne la supportent pas...

      Supprimer
    2. Bonjour! Merci pour votre recette elle a l'air top et je compte la faire pour mon mari. Mais j'ai tout les ingrédient sauf l'huile de jojoba... par quel huile pourrais je la remplacer? J'ai de l'huile de ricin, de noisette, d'olive, et un mélange d'huile (amande douce, avocat,sésame,tournesol)? Merci d'avance.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas toujours d'huile de jojoba, donc je la remplace parfois par une autre. L'huile d'avocat n'est pas mal du tout, donc je pense que le mélange (amande douce, avocat, etc...) pourrait faire l'affaire :)

      Supprimer
    4. Wahoo merci pour la réponse super rapide!! Bon je m'y met alors ! Et je recueillerait l'avis de mon mari!

      Supprimer
  4. Bonjour Monsieur Papa Hérisson...Votre recette m’intéresse beaucoup,en effet je débute dans le fait maison (je suis encore qu'une apprentie sorcière en fait) et elle me semble assez accessible. Je vais donc l’expérimenter non pas sur Baldur, mon chat "trop kikinou" (c'est pas le genre de la maison) mais sur mon propre Papa (pas hérisson, ni pingouin d'ailleurs) à l'occasion de son anniversaire (on sait s'amuser chez nous).
    Il faudra juste que je lui dise de ne pas l'ingérer... quoi que...
    Je me posais cependant une question... est ce que l'huile "d'afghan" (jeu de mot bien pourri )pouvait se substituer au jojoba/ avocat...

    Enfin bref, merci pour l'idée!

    Nana Ogg, Apprentie sorcière et humaine de Baldur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nana ogg :)

      L'huile d'"afghan" n'est pas un jeu de mot si pourri (en tout cas il vaut bien les miens, alors je valide), et pourra parfaitement convenir pour la recette, puisque n'étant pas comédogène (dixit maman Koala qui est la spécialiste de la maison). J'imagine que ça veut dire qu'elle n'empêche pas de jouer la comédie ou quelque chose du genre, ce qui est bien commode quand on veut apitoyer les gens après une coupure microscopique faite au rasoir. Perso, je modifie légèrement la recette aussi, au grès de mes envies et des matières premières disponibles ;)

      Supprimer
  5. Salut. Article aussi marrant qu'intéressant. Je trouve que l'humour parsemé ça et là sert ton message parfaitement. J'avais déjà fait des déodorants naturels à l'huile de coc avec les enfants
    Il est vrai que les huiles essentielles sont comme leur nom l'indique essentielles. Personnelement j'ai un rasoir électrique avec une cartouche ultra chère à changer pour qu'il se nettoie tout seul. Plutôt que de faire le jeu des industriels et polluer en jetant les cartouches vides. Je les vide, rince, re-remplis d'alcool isopropylique et d'huile essentielle de menthe poivrée pour la fraîcheur et de tea-tree pour l'antiseptie.
    Pour ta recette à faire, à ne pas faire, j'hésite entre les 2 en sachant que je remplacerais la vodka par le rhum!
    Sinon question chimie, je te propose un post que je viens d'écrire sur mon blog de PAFDA (Père Au Foyer Débordé Anonyme)
    http://peredeborde.com/index.php/2017/04/11/diy-des-oeufs-en-cristaux-facile-a-faire/ J'y propose pour Pâques de faire des oeufs en cristaux avec de la poudre d'alun assez simple à réaliser et kitch à souhait. Je serais heureux de t'avoir parmi mes lecteurs
    Etant comme toi PAF, je donne des conseils de papa débordé pour occuper, gérer ses enfants et optimiser la CDCMUC (Charge De Corvées Ménagères Ultra-Chiantes) pour dégager du temps pour soi pour buller.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Coucou coucou ! Merci beaucoup pour l'article ! Super intéressant. Petit question : comment se conserve le produit ? Tu dis de le mettre au frigo, c'est pour qu'il solidifie un peu où il faut l'y laisser tt le temps ? Selon toi ça se conserve combien de temps ? Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour :)
      Le frigo c'est pour que ça se conserve bien (l'aloe vera peut avoir la facheuse tendance de moisir). Ceci étant, ça dépend pas mal du flacon. Personnellement, j'utilise maintenant un flacon avec pompe, qui permet de ne pas trop exposer le produit à l'air, et du coup, il se conserve assez bien sans allez au frigo (et ça fait plus de 3 mois).

      Supprimer
    2. J'ajoute que la nature des huiles essentielles utilisées peut jouer sur la conservation : ainsi le tea tree est antifongique et antibactérien, le palmarosa est antifongique, etc...

      Supprimer
  7. Bonjour :) Merci beaucoup pour la recette et la bonne humeur! :) Est-il possible de remplacer la vodka par autre chose ou tout simplement de s'en passer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente question : je dirais que rien n'empêche d'utiliser un autre alcool. La vodka présente l'avantage de pouvoir se parfumer facilement avec de la lavande par exemple. S'en passer par contre, ça risque de réduire l'efficacité de l'après rasage, car tous ont une base hydroalcoolique.

      Supprimer
  8. Bonjour! Merci pour cette recette et de m’avoir bien fait rire avec ton article. Je compte faire la recette pour mon mari. J’ai de l’huile de calendula c’est bon?
    Merci encore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis-je rajoute d’en l’extrait de pépins de pamplemousse pot l’an conservation?

      Supprimer
    2. Oui le calendula est très bien :)
      Pour le pépin de pamplemousse, je n'ai pas testé, mais en théorie ça doit effectivement favoriser une bonne conservation :p

      Supprimer
    3. Et désolée pour le message précédent. De toute évidence je ne m’étais pas relue... Et non j’en n’ai pas commencé à attaquer la vodka de la recette ;)

      Supprimer
    4. Ah, ça, la vodka... tant qu'elle n'est pas au polonium 210 ou au Novatchok, parce qu'en ce moment, faut se méfier quand même ;)

      Supprimer
    5. Bonjour,
      attention peut-être à l'extrait de pépin de pamplemousse (controversé) et remplacer par de la vitamine E...
      Et merci à Papa Hérisson pour cette recette utile et "ethyl" (utilisée sans alcool, ça fonctionne aussi). ;)

      Supprimer
  9. Excellent humour !
    Je vais faire cette recette. J'en ai déjà fait d'autres.
    Merci

    RépondreSupprimer
  10. bonjour, je voudrais savoir si le beurre de karité ne devient pas dur une fois la préparation refroidie? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, aucun soucis, avec le reste du mélange, ça prend une consistance relativement crémeuse :)

      Supprimer
  11. Bonjour,
    Merci pour cette recette ! Les après rasages avec des huiles essentielles ne sont-ils pas photosensibilisant ? Ne peuvent-il pas entrainer une réaction de la peau au soleil, des tâches, ou autre ?
    Merci et belles fetes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      certaines huiles essentielles peuvent être photosensibilisantes, mais pas celles que je cite. En général, ce sont les HE d'agrumes, le Petit grain bigarade, etc... (liste ici : https://www.huiles-et-sens.com/fr/guide-huiles-essentielles/36_huiles-essentielles-et-photosensibilisation.html).

      Supprimer